Côté pro : les jardins d’hiver en élevage de poules

Si l’élevage en cage semble aujourd’hui appartenir au passé, la tendance actuelle est malheureusement au remplacement de ce système par l’élevage de poules au sol, en claustration totale. Pour ces exploitations, la construction d’un jardin d’hiver pourrait mieux répondre aux besoins des poules, même si l’élevage en plein air demeure le plus adapté.

Vers la fin des systèmes en cage

Les ventes d’œufs de poules issus d’élevages en cage continuent de chuter et 90 % des Français sont aujourd’hui favorables à l’interdiction des élevages de poules en cage. En 2018, pour la première fois, les achats d’œufs alternatifs (œufs Bio, plein air et d’élevages au sol) ont représenté plus de la moitié des ventes (52 %). Les ovoproduits entament à leur tour la même évolution. Au fil des mois, des fabricants de pâtes, gâteaux, sauces, etc., remplacent les œufs de poules élevées en batterie par des œufs issus d’élevages hors-cage dans leurs recettes.

Welfarm tient à accompagner l’évolution des modes d’élevage des poules pondeuses car, si l’abandon progressif des cages est une véritable avancée, il importe que les élevages qui les remplaceront offrent aux poules les conditions de vie indispensable à leur bien-être. Pour notre association, seuls les élevages avec parcours en plein air présentent ce potentiel.

L’élevage au sol conventionnel n’est pas satisfaisant

En parallèle de la fin des cages, nous constatons malheureusement la montée en puissance des élevages de poules au sol. L’élevage au sol se caractérise par l’absence de cages, mais n’offre pas d’accès à un parcours extérieur. Qu’il soit délibéré ou contraint par le manque d’espace disponible (obligation de 4 m² par poule en plein air), le choix de convertir les élevages en cage en élevages au sol va, semble-t-il, malheureusement rapidement s’imposer pour un nombre conséquent d’élevages. Et avec lui, la production d’œufs d’entrée de gamme, à la place de ceux produits en cage. Les œufs de poules élevées au sol répondront aux attentes de certains consommateurs et d’industriels de l’agroalimentaire pour lesquels le prix est un élément déterminant. Welfarm déplore le choix de certains acteurs de se tourner vers les œufs de poules élevées au sol plutôt que vers des œufs issus d’élevages en plein air. Mais une évolution en ce sens semble hélas inéluctable.

élevage de poules au sol
Un élevage de poules au sol

Dans sa conception classique, bien qu’il ne confine pas les poules en cage, l’élevage au sol contraint ces dernières à une claustration permanente, dans un environnement sans lumière naturelle et insuffisamment diversifié pour satisfaire leurs besoins comportementaux. Notre association a d’ores et déjà annoncé aux acteurs de la filière œuf qu’elle incitera les consommateurs à se détourner des œufs issus d’élevages de poules au sol, dont la conception demeurera sur le modèle classique, c’est-à-dire en claustration permanente.

Les jardins d’hiver en question

En parallèle de la promotion des systèmes en plein air, Welfarm a fait le choix de travailler avec les distributeurs et des groupements d’éleveurs, pour que les élevages de poules au sol prennent mieux en compte les besoins des oiseaux, notamment grâce à l’accès à un espace à l’air libre, appelé jardin d’hiver, véranda ou préau.

Poules jard'in d'hiver

Welfarm a ainsi formulé un certain nombre de recommandations, pour que le jardin d’hiver offre véritablement un environnement diversifié et riche en stimulations. Nous recommandons ainsi que les jardins d’hiver répondent en particulier aux caractéristiques suivantes :

• largement ouvert sur l’extérieur ;
• facilité d’accès (nombre, taille et répartition des trappes) ;
• exposition assurant des zones d’ensoleillement ;
• litière sur toute la surface ;
• matériaux d’exploration variés (balles de fourrage, blocs à picorer, objets à explorer…) ;
• zones dédiées aux bains de poussière avec un substrat approprié ;
• supports de perchage.

Des acteurs déjà engagés

Carrefour, après avoir entendu les recommandations de Welfarm, a été le premier distributeur à s’engager sur ce type de bâtiment. En 2016, l’enseigne a pris l’engagement que tous les œufs de poules au sol commercialisés sous sa marque distributeur, proviendront exclusivement d’élevages disposant d’un jardin d’hiver. Cette décision a été suivie par un engagement public à cesser la vente des œufs cage à marques propres. Le premier bâtiment de poules au sol avec jardin d’hiver pour approvisionner l’enseigne est ainsi entré en service en 2018 grâce à un partenariat avec l’entreprise Cocorette.

jardin d'hiver
Jardin d’hiver dans un élevage en plein air.

Pour faire évoluer le modèle d’élevage de poules au sol, Welfarm a également travaillé avec la coopérative D’aucy-ponte. D’aucy a ainsi aménagé un élevage pilote, avec accès à un jardin d’hiver. Cet espace extérieur couvert offre aux poules une aire d’activité à l’air libre et à la lumière du jour, un environnement plus riche en stimulations et la possibilité de gratter et picorer à loisir la litière présente sur toute la surface, ou encore de prendre des bains de soleil.
Restalliance, un des leaders de la restauration collective, avec lequel Welfarm a signé un partenariat, a pris l’engagement de s’approvisionner auprès de tels élevages de la coopérative D’aucy.

À noter qu’il est tout à fait possible de mettre des jardins d’hiver dans les élevages en plein air.